Guyane Base Avancée

Soutenez le Projet :

Conseil régional de Guyane

Rodolphe AlexandreConscient de l’enjeu majeur que représente l’épanouissement de notre jeunesse en termes de cohésion sociale, a fortiori compte tenu de la croissance démographique exponentielle que connaît notre territoire, j’ai souhaité, dès notre prise de responsabilités, mettre en place une dynamique sportive volontariste, axée tant sur le sport de masse que sur l’accès au sport de haut niveau.

C’est ainsi que nous portons ou accompagnons plusieurs projets destinés à répondre à une véritable attente de nos licenciés et des sportifs occasionnels, tels la réalisation d’équipements sportifs, la couverture des plateaux sportifs des lycées, ou encore la construction de l’Institut régional de Formation et d’Accès au Sport de haut niveau (IFAS).

Mais notre politique sportive est naturellement et avant tout centrée autour du projet « Guyane base avancée ». Faire de la Guyane un centre d’entraînement et de préparation pour l’équipe de France de football dans la perspective Coupe du monde 2014, et pour les athlètes français ou étrangers sélectionnés pour les JO de 2016 au Brésil, est une idée généreuse et ambitieuse, qui a naturellement trouvé un écho favorable auprès de notre équipe ; encore fallait-il lui donner du sens et de la consistance. C’est ce que nous avons fait en créant un Groupement d’Intérêt Public (GIP) spécialement dédié, en effectuant une sélection précise et cohérente des sports ciblés et des sites retenus, en établissant un calendrier de livraison des infrastructures concernées, et en négociant avec l’Etat l’obtention d’une enveloppe de 30 millions d’euros pour leur financement.

Outre l’accueil des athlètes de haut niveau sur notre territoire, qui constitue en soi un formidable événement de nature à certainement doper l’intérêt de nos jeunes pour les sports concernés, notre objectif est en réalité au-delà de 2016 : il est de permettre à toute cette jeunesse, dynamique et talentueuse, de bénéficier des infrastructures et de l’encadrement qu’elle mérite, nécessaires à l’épanouissement de nos sportifs les plus prometteurs. Je ne veux plus qu’un seul de nos jeunes passe à côté d’une carrière sportive de haut niveau simplement parce qu’il n’aura pas eu dans sa prime jeunesse ou son adolescence les moyens matériels et humains dont bénéficient les jeunes des autres Régions d’Outre-mer ou de l’Hexagone. La Coupe du Monde et les Jeux Olympiques passeront, mais les équipements, eux, resteront, et c’est certainement cela le plus important.

Reste que les deux échéances qui arrivent seront pour la Guyane l’occasion de belles fêtes, de rencontres inoubliables, et d’un coup de projecteur non négligeable sur notre territoire. Le challenge est donc de taille, à nous de le relever : il en va de notre crédibilité et de notre image par-delà nos frontières. La Région et l’ensemble de ses partenaires sont mobilisés ; ensemble, je suis certain que nous réussirons.

Vive la Coupe du Monde 2014 et les Jeux olympiques de 2016 ; vive Guyane base avancée !

Rodolphe Alexandre

Président du Conseil régional de Guyane