Guyane Base Avancée

Soutenez le Projet :

Douceur de vivre

Douceur de vivre en Guyane

 

La Guyane n’a pas toujours très bonne réputation en dehors de ses frontières.

A tort, car il y fait bon vivre.

Le climat équatorial est très stable et ensoleillé. Les températures oscillent entre 24°C la nuit et 32°C le jour, au plus fort de la saison sèche. Sur la bande littorale, où se concentre l’essentiel de la population guyanaise, les températures sont atténuées par la brise des Alizées. Même en saison des pluies, le soleil n’est jamais loin et réapparaît en quelques minutes après une averse tropicale : il est rare qu’il y pleuve en continu.

L’organisme s’adapte rapidement et ne souffre pas.

Au quotidien, les problèmes de santé sont peu fréquents. Le paludisme est quasi absent de la zone littorale et il n’est pas impératif de prendre un traitement antipaludéen pour un séjour autour des principales agglomérations : de Saint-laurent du Maroni à Saint-Georges de l’Oyapock, en passant par Kourou, Cayenne et les communes avoisinantes, il y très peu de risques. La dengue est présente, comme dans toutes les régions tropicales, mais les épidémies sont relativement rares. En dehors du vaccin contre la fièvre jaune, les habitants de Guyane ne prennent aucun traitement particulier et ne sont pas plus malades qu’aux Antilles…

La Guyane est aussi un territoire français d’Outre-mer. A ce titre, la région est réglementée selon les normes européennes en vigueur et bénéficie de conditions de sécurité satisfaisantes.

Enfin, la faune guyanaise ne présente pas de danger réel pour la population : contrairement aux croyances populaires, il est rare de croiser un serpent ou une araignée venimeuse en Guyane. Les animaux vivent à l’abri de leur habitat naturel et évitent les villes et les habitations. Même en forêt, il faut chercher pour les apercevoir !